vendredi 31 juillet 2009

Une chambre à soi


Ma web copine Marie m'a envoyé un petit mail pour me faire part d'une expo à Beaubourg.
La cagole que je suis maintenant y a passé un peu de temps dans son ancienne vie, dans ce musée. Faut dire que le Leroy Merlin d'en face est un petit bijou (si, si).

mercredi 29 juillet 2009

Vivre Heureux (quel boulot!)


Pendant mon séjour Savoyard, j'avais prévu de lire quelque chose de simple, pouvant être lu par bribes, et agréable. J'ai emporté un petit essai plutôt intéressant: "Vivre Heureux, psychologie du bonheur", de Christophe André.

Le psychiatre s'est attaché à décrire une des choses les plus difficiles qui soit: le bonheur.

mardi 28 juillet 2009

Bénabarbe (oui, je sais, j'aurais pu piquer le titre à l'Equipe)


(Bénabar, pour moi, c'est le mec "chignon": chiant et mignon à la fois...
)

Dans la lignée d'un billet que j'avais fait sur Abd Al malik, il y a un autre artiste dont le succès me turlupine et m'interroge depuis un moment: Il s'agit de Bénabar.
Allez, franchement, est-ce qu'on peut oser critiquer un peu ce qu'il fait?

lundi 27 juillet 2009

La vérité, c'était bien, Chamouni.


Depuis que notre fille est née, on ne s'était pas organisé de vraies vacances "repos" avec son père.
Si, 3 semaines après sa naissance, on était partis s'isoler tous les 3 dans le Lubéron, pendant 2 semaines. C'était le bonheur, malgré les nuits chaotiques, et les pleurs incessants du soir de notre mini-Richard Cocciante. Ensuite, on s'était improvisé des petits week-ends par-ci par-là.
Mais cette année, nous avions des envies assez précises. Le cahier des charges pourrait se résumer comme suit:

dimanche 26 juillet 2009

Teasing ...

(au fond: vous pouvez apercevoir Jean-Pat', guide de Haute-Montagne au caractère bien trempé, en tongs sur l'aiguille du Midi)

Coucou les lapins!

bientôt, sur ce blog.... de nouveaux textes! eh oui, je suis rentrée de vacances...
Nan parce que les CROCS, c'est sympa mais les sujets super polémiques, c'est fatigant, à la longue.

je vous dis à très vite.

jeudi 16 juillet 2009

La femme qui décide de porter des CROCS, le fait-elle librement?

(en photo: les ravages du Baby-blues chez Brooke Shield)

L'aut' jour, qu'on était était en famille en train de trempouiller nos pieds au bord de l'eau, on s'est aperçus qu'on avait un gène en commun avec tous les membres de la smala: La Haine de la chaussure CROCS (le site internet France, d'ailleurs, est truffé de fautes d'orthographe, ça a ajouté à ma révolte). Pas juste un petit dégout, hein, mais la vraie Haine, celle du désespoir, de la révolte, avec du sang et des pleurs.

vendredi 10 juillet 2009

L'incroooooyable histoire du dé à coudre.

(en photo, un dé à coudre décoré, datant de longtemps avant Jésus-Christ)

Bonjour tout le monde!

Afin de calmer un peu les esprits échauffés par le post précédent, revenons à un billet moins polémique, moins subjectif, et bien plus intéressant:
Aujourd'hui, je vais vous raconter l'incroyable aventure du dé à coudre, de sa création à nos jours.

jeudi 9 juillet 2009

Tag

Marie, il y a plusieurs jours, m'a envoyé ce tag. Avec un peu de retard, voilà enfin mes réponses!

1 Ecrire 8 souhaits

Mais c'est énorme, 8 souhaits! je ne sais même pas si j'en ai autant en magasin! Bon, réfléchissons.

- Que les gens que j'aime soient toujours près de moi, qu'ils meurent le plus tard possible, dans des conditions correctes (oui, je sais, c'est gai)
- Avoir une petite rente mensuelle sympathique, des taux d'intérêts qui me permettraient de vivre tranquille sans toucher au capital, une maison en PACA et un appart' vers Odéon, à Paris. (que tu es matérialiiiiiiiiiste, Marine)
- Avoir au moins un autre enfant.
- Que mes enfants soient heureux, sans leur faire subir une pression folle de la réussite, mais qu'ils sachent que le bonheur est dans la simplicité. (un peu contraire à mon vœu précédent, je sais)
- Pas d'idée précise concernant la carrière/ le salaire/ le statut social, mais avoir le BONHEUR, par quelque moyen que ce soit.
- Que notre avenir, nos retraites, nos carrières, notre capacité à rebondir, ne soient pas aussi sombres que ce que l'on nous raconte partout dans les médias.
- Que je récupère des photos de mes ancêtres paternels dans la maison de famille, les photos étant essentielles pour mes souvenirs.
- Que je sois toujours entourée de gens qui respirent l'amour, les projets, l'excitation, l'humour, l'esprit, la passion, pour m'imprégner d'eux.

2. Dire à quoi font penser les dix mots donnés.

- "Message": mes mails! mais comment faire sans?

- "Blog": pour moi, la découverte d'un nouveau moyen d'expression, qui apporte beaucoup de satisfaction, me permet de mettre à plat certaines idées, de connaître d'autres personnes, d'autres idées. Qui m'entraîne à faire ma petite promo de moi-même, et qui m'ouvre de nouvelles possibilités, qui me donne envie de développer d'autres choses.

- "Prix": cout. "Tout a un prix", etc... ça débouche sur l'idée plus large des "valeurs", par exemple. Qu'est-ce qui a le plus de prix dans ma vie? Le salaire? le temps passé avec ma famille? La vie quotidienne, si précieuse, ou le temps passé à attendre les vacances pour vivre? Gagner deux fois plus mais ne plus vivre le quotidien? Ou avoir un mix des deux? Très philosophique, ce mot "prix"...

- "Scrap": ah, ça, je sais! le scrap-booking! dans la famille californienne où j'ai passé mon été 99, la mère de famille, elle faisait plein de petits cadres en bois avec des noeuds, des paillettes, des rubans, et pareil pour ses albums photos: les portraits de ses chiens étaient tout emberlificotés de création en crochet. Edifiant, et d'après mes constatations, addictif!

- "Création": c'est tout moi ça! Ecrire, photographier, dessiner, imaginer... et peut-être bientôt, création de mon entreprise?

- "Bonheur": ah, faut lire mon billet d'il y a quelques jours!

- "Enfant": depuis que j'en ai un, je suis censée ne plus l'être...

- "Passion": c'est indispensable pour moi: faire quelque chose sans passion, ça rend la vie moins vivante, non?

- "Vie": J'ai commencé à lire, enfin, "l'Incroyable Légèreté de l'être", de Kundera. Il aborde beaucoup de questions que je me suis déjà posées. En voici, en exclusivité, deux petits extraits:

"Le mythe de l'éternel retour affirme, par la négation, que la vie qui disparait une fois pour toutes, qui ne revient pas, est semblable à une ombre, est sans poids, est morte d'avance, et fût-elle atroce, belle, splendide, cette atrocité, cette beauté, cette splendeur ne signifient rien. Il ne faut pas en tenir compte, pas plus que d'une guerre entre deux royaumes africains du XIVème siicèle, qui n'a rien changé à la fce du monde, bien que trois cent mille Noirs y aient trouvé la mort dans d'indescriptibles supplices."

"Si chaque seconde de notre vie doit se répéter un nombre infini de fois, nous sommes cloués à l'éternité comme Jésus-Christ à la croix. Cette idée est atroce. Dans le monde de l'éternel retour, chaque geste porte le poids d'une insoutenable responsabilité. C'est ce qui faisait dire à Nietzsche que l'idée de l'éternel retour est le plus lourd fardeau. Si l'éternel retour est le plus lourd fardeau, nos vies, sur cette toile de fond, peuvent apparaître dans toute leur splendide légèreté."

ça va, vous êtes toujours là?

- "Croix": il évoque le crucifix au dessus du tableau noir, que j'ai retrouvé dans chaque classe, de la maternelle à la Terminale. Les leçons de morale, tous les matins du CM1 et du CM2, avant de pouvoir s'assoir et commencer à travailler. C'est la rature, ce qui barre, ce qui empêche d'avancer. La frustration. C'est le symbole de la foi pour une grande partie de ma famille... il est forcément très cher à mon coeur (j'aurais pu évoquer le point de croix... oui... mais non).

3. Dire un mot sur ma tagueuse:

Ma tagueuse, c'est Marie, j'aime beaucoup son blog. Elle vit tout un tas de péripéties concernant l'organisation de son mariage, chrétien, qui plus est. Et donner du sens à ce rite si diversifié de nos jours, eh ben à la lire, la tâche n'a pas l'air facile!

4. Taguer 8 personnes et les prévenir.

Violette, dont le blog me fait huuuuuuuuuurler de rire, et qui commence un nouveau kravail début aout. Hélène, qui est sûrement bien occupée avec son blog, mais bon. Mathilde, revenue de Koh-Samui, mais qui va sûrement y retourner bientôt!, à Papa Anonyme, en ce moment "en vacances pour cause de congés", à Ficelle et boulotte, qui savent écrire.

et pi c'est tout, tant pis si y en a pas 8!

mercredi 8 juillet 2009

Vaste campagne de recrutement! Venez nombreux!


Ah, et puis juste un petit coup de gueule: je suis outrée par ces boîtes de comm', agences physiques ou sur le net, qui lancent des "campagnes de recrutement" (sur Facebook, par exemple...). Au final, aucun CDI... juste des stages! Vous appelez ça un recrutement, vous? Pas de contrat de travail, pas de droits, et donc pas de salaire.. du pur travail dissimulé, quoi. Tu m'étonnes qu'elles fassent du fric ces boites-là. Leurs dirigeants, ce sont les mêmes qui prônent les discours humanitaires, qui portent des baskets en coton équitable à 200€ et qui enseignent à leurs gamins que la pauvreté en Inde et en Afrique, c'est triste.

mardi 7 juillet 2009

"Une Chambre à Moi" entre en mode "heure d'été"

( en photo: l'américaine au maillot bleu, tout en bas de la pile, a du bien mériter sa punition)

Bonjour les amigosses!

Veuillez accepter mes excuses les plus plates, j'ai fait preuve d'inconsistance, voire de légèreté, dans la gestion de ce blog depuis une semaine, puisque depuis mon envolée sur la burqa, j'ai eu besoin de me reposer un peu les neurones.

jeudi 2 juillet 2009

Une loi interdisant le port de la burqa est-elle nécessaire?


(en photo: Didier et sa cousine Mireille, dite "Mimi")


Bon, cette histoire de burqa, on en parle beaucoup en ce moment (trop?) et quand-même, ça me chiffonne. Ok, le débat "pour ou contre le port de la burqa?" est intéressant, et nécessaire, et nous avons tous une opinion assez claire lorsqu'on nous pose une telle question. Au hasard... je suis sûre que vous êtes... contre!