mardi 6 mars 2012

"Bringing Up Bébé"... Lu, et approuvé!

cocori...hips!

Je vous parlais il y a quelques jours du livre Bringing Up Bébé, de Pamela Druckerman, et de son succès médiatique et commercial (N°4 des ventes US chez Amazon!)
Comme je suis une bonne cliente de ce genre de bouquins, je me suis procuré le livre très vite après en avoir lu des critiques un peu partout (il n'est disponible qu'en anglais pour l'instant)
Eh bien je l'ai littéralement DE-VO-RE!


Ce bouquin n'est pas un guide sur la grossesse ou l'éducation comme il en existe mille, mais se lit plutôt comme un récit, une étude anthropologique très agréable comparant deux façons d'élever ses enfants: aux Etats-Unis, et en France.

Toute son originalité est qu'il est écrit sur un ton humoristique, et se lit comme un roman. La journaliste américaine raconte son arrivée à Paris, ses difficultés à s'adapter à cette nouvelle vie... puis sa grossesse, sa maternité, qui se dérouleront sur notre sol.
Elle aborde différentes grandes lignes de l'éducation à la française, ce qui l'a marquée, ce qu'elle admire, mais aussi, dans une moindre mesure, ce qui la gêne.
Elle est assez fascinée par le fait que les parents, les mères, en France, réussissent mieux que ses compatriotes à avoir une vie à eux, à rester des adultes, à séduire, à se faire plaisir. Certainement parce qu'ils ont une autorité, mettent des limites à leurs enfants, tout en les laissant assez libres une fois ces limites posées.
Ce livre est sûrement très intéressant à lire quand on est américain, mais il l'est tout autant pour des français. Il nous permet finalement de prendre du recul sur notre façon de faire, de réaliser que des méthodes qui nous paraissent du "bon-sens", que nous utilisons de manière inconsciente, sont loin d'exister ailleurs.

J'aimerais même le conseiller à des futures/jeunes mamans françaises, car il peut certainement leur permettre de se rassurer sur ce qu'elles font, ou ont envie de faire... notamment au sujet des "nuits" (manifestement les bébés français font leurs nuits bien plus tôt que les bébés américains, pour des raisons bien précises -et évidentes- décrites dans le livre).

L'auteur note aussi que les Américains ont tendance à être assez névrosés concernant l'éducation de leurs enfants, basée sur la sur-stimulation, la compétition dès le berceau, pour donner le "meilleur" à son enfant mais aussi pour paraître aussi bon parent que possible. Les parents américains n'ont pas de ligne claire d'éducation, de tradition commune transmise en famille. Ils ne savent plus où donner de la tête et piochent ainsi dans les dizaines de "théories", "philosophies" d'éducation, parfois contradictoires, ou loufoques.
Nous avons la chance, en France, selon Pamela Druckerman, d'être beaucoup plus détendus par rapport à l'autorité, l'éducation, car les parents, professionnels de l'enfance, institutions, crèches, écoles maternelles, adhèrent tous globalement à une seule et même manière d'élever les enfants (la norme des 4 repas par jour -et le principe de se nourrir avec plaisir et convivialité-, l'enseignement de la patience à l'enfant, le respect des adultes, la politesse, la gestion de sa propre frustration, le principe de "laisser un enfant libre de vivre son enfance"... etc).

Contrairement à ce qu'on pourrait craindre, ce livre n'est pas du tout une accumulation de clichés. Malgré la difficulté de l'exercice, et l'admiration claire de l'auteur pour différents aspects de notre façon de faire, j'ai même trouvé que ce livre n'était pas dénué de nuances.
Car il faut reconnaître que s'il se lit avec autant de plaisir, c'est que, contrairement à un guide rigide donnant des "recettes" d'éducation, c'est parce que l'auteur a beaucoup d'humour, une volonté permanente de se remettre en question et de questionner les diverses pratiques (grâce à un vrai travail de recherche et une documentation très fournie), et une manière à la fois lucide, critique et légère d'exposer son propos.

Je me suis tellement régalée en lisant ce bouquin que, comme après un bon roman, j'étais triste d'arriver à la dernière page.

En bref... Dépêchez-vous de le lire!


Bringing Up Bébé est disponible sur Amazon.
Voir ici mon post sur les différents articles parus à propos de ce livre.

8 commentaires:

  1. Oh ça doit être intéressant ça! Et elle décrit aussi les "méthodes" américaines?

    RépondreSupprimer
  2. J'ai bien envie de le lire aussi, je trouve la confrontation des cultures tout a fait passionnante ! Effectivement, la conception de la maternité et de l'éducation est complètement différente, et donne lieu a un tas de comparaisons... Pour avoir lu aussi pas mal ce qui se dit sur les blogs américains, ça crée une petite polémique quand même...

    RépondreSupprimer
  3. BONJOUR,
    juste un petit mot pour te dire que je connais ton blog depuis hier et que je suis complètement fan !! tes articles (et tes coups de gueules !!) sont énormes et tellement drôle ! jeune maman d'une petite de deux mois je prends le temps de lire ton blog pour rire et me détendre !! continue encore longtemps !!

    RépondreSupprimer
  4. @ Titcheur:
    oui puisqu'elle compare souvent la manière de faire française avec ce qu'elle connait. Elle fait part de quelques études scientifiques, aussi.
    Ce sont des généralisations mais finalement assez proches de la réalité. Sa description de la mère française type me parait assez bonne (je me suis sentie complètement visée et concernée par sa description), en fait parce qu'on réalise dans ce bouquin à quel point nous faisons toutes, à plusieurs nuances près bien sûr, à peu près la même chose, nous suivons toutes une même ligne.

    @ La feedulac:
    oui j'ai entendu parler de cette petite polémique... logique, somme toute. A force d'être abreuvés de guide et conseils tous plus exotiques les uns que les autres (il y avait le bouquin de la mère-tigre Amy Chua qui était sorti il y a quelque temps...), ils doivent être un peu sur les nerfs ;-)

    @ Sotito:
    merci!!!! tu peux pas savoir comme ça me fait plaisir, des commentaires comme ça :-)

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, et un peu tardivement...
    En fait je pense que ce livre devrait être lecture obligatoire, ou tout au moins fortement recommandée pour toute jeune mère française expatriée aux EU, et surtout si elle a épousé un Américain!
    Je garde un souvenir épouvantable des premières années de mes filles et je me rends compte maintenant que c'était dû au fait que j'étais sans cesse tiraillée entre mon instinct de mère française cherchant à reproduire ce qu'elle avait vu faire par ses mère, tantes, soeur, cousines et amies ("C'est l'heure de dormir", "Le repas commence avec un fruit", "Dis bonjour à la dame") et les remontrances et questions de mon mari américain, de ma belle-famille et de mes amies américaines ("Mais, enfin, cela fait déjà 5 mn qu'elle pleure!", "Tenez, emportez ce paquet de biscuits au cas où elles aient faim [sur les 20 minutes de trajet] jusqu'à l'aéroport", "Mais non voyons, ne la dérangez pas, vous voyez bien qu'elle est occupée", et bien entendu le fameux "Comment, vous n'avez pas la télévision? Mais est-ce qu'elles ne vont pas être en retard sur les autres si elles ne peuvent pas regarder Sesame Street?"]
    C'était il y 24 ans, j'étais jeune mère ignorante, seule Française dans un petit village de Nouvelle-Angleterre, pas de groupes de discussion sur internet, juste les haussements de sourcils désapprobateurs de chaque grand-mère estimant que j'allais complètement rater l'éducation des mes filles. Un cauchemar;-)
    Cela dit, les choses ont fini par se tasser lorsque j'ai pris de l'assurance et appris à prendre le meilleur de chaque sytème. Mon mari américain était bien plus disposé à mettre la main à la pâte que mes frères, beau-frère et cousins et a su insuffler à nos filles une confiance tranquille et un optimisme qui semblent absents chez la plupart de leurs cousins français.
    Plus tard je me suis aussi félicitée que le système scolaire américain soit bien moins obnubilé par les maths et les sciences que le système français et plus apte à stimuler les qualités des éléves moyens mais travailleurs.

    Mais la lecture de Pamela Druckman il y a 24 ans m'aurait épargné bien des frustrations!
    Anne

    RépondreSupprimer
  6. hé bé!! ce n'est pas du tout ce qui transparaissait de l'itw que j'ai lu qui m'a donné envie d'assassiner ce livre! tant mieux car je préfère m'etre trompée :-)

    RépondreSupprimer
  7. Je débarque bien longtemps après mais tu m'as donné super envie de lire ce livre. Je vais voir si je peux le trouver d'occas !
    Et merci à Anne pour son commentaire/témoignage très intéressant :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des avis assez divers sur le livre... Je ne sais pas s'il te plaira comme a moi, mais en tous cas c'est super intéressant de lire les points de vue des etrangers sur notre façon de faire! Ça permet de réfléchir différemment.

      Supprimer