lundi 11 juin 2012

Peut-on être féministe et connasse?



Il y a quelques jours, j'ai passé l'après-midi chez une amie.
Elle vit en rez-de jardin, dans un très bel appartement d'un quartier résidentiel. Elle dispose d'une grande terrasse et d'un jardin.
Mon amie est française, mariée à un français d'origine marocaine, et musulman. Parisiens, ils ont pas mal bourlingué, vécu à Singapour, en Australie et à Londres, avant de se poser sur la côte d'Azur pour poursuivre leurs carrières dans la finance. Ils ont deux beaux enfants, de l'âge des miens, blonds aux yeux bleus, et bilingues anglais-français.
Bref, une famille intéressante, chez qui je passe toujours de bons moments et avec laquelle mes enfants s'amusent bien.

lundi 4 juin 2012

"Eloge de l'Enfant Roi", de Marlène Schiappa


Juin 12 - 224 pages - 16.00 €

Marlène Schiappa, que j'ai connue grâce au blog Maman Travaille et que je suis régulièrement, m'a gentiment envoyé son nouveau livre. Son premier "vrai" essai, dont le but est de clouer le bec aux théoristes de tout poil concernant l'éducation, et notamment les ayatollahs de l'autoritarisme à tout crin, très en vogue aujourd'hui.
Les parents, selon elle, seraient de plus en plus culpabilisés par des "professionnels" de l'éducation (psy, notamment), toujours prompts à nous rappeler que nos enfants sont trop choyés, trop gâtés, que nous cédons à bien trop de leurs caprices et que nous fabriquons une armée d"enfants rois", incapables de supporter la moindre frustration.
Bref, nous, parents, croulerions sous les recommandations rigoristes et paradoxales nous enjoignant à cadrer, voire "mater" nos enfants.

En découvrant ce livre, j'ai trouvé son point de vue original, tout en me demandant comment elle aborderait ce thème, qui me parait assez compliqué à étudier.
Je dois dire que j'admire pas mal la somme de travail qui a été fourni pour rédiger ce livre. Je ne connais pas personnellement Marlène mais j'aime bien sa personnalité, son énergie, sa façon -passionnée- de s'exprimer... même si je ne suis pas toujours d'accord avec elle. Un terrain fertile pour de grandes discussions enflammées autour d'un café, en somme!
Son livre est bien écrit, le style enlevé, ironique (et même parfois un peu acide). J'ai apprécié les nombreuses références, les sources très variées qu'elle a utilisées pour se documenter, même si je les ai trouvées parfois, justement, "trop" diverses (avis de professionnels; psy, enseignants, directeurs de magazines de puéricultures, sociologue...), mais aussi témoignages, discussions avec des copines, émissions de télé, informations glanées sur le net, dans les forums, magazines people, faits divers (ça, j'aime moins).