vendredi 12 mai 2017

Pourquoi bloguer? Petit bilan et prise de recul





Je me suis aperçue il y a quelques jours que ce blog avait bientôt neuf ans.
Que je blogue presque par réflexe, que l'écriture, qui a toujours fait partie de moi, a trouvé dans cet espace un moyen de s'exprimer, de se libérer, presque à mon insu.

Une vraie animation s'est créée petit à petit autour de cette activité... j'ai des lecteurs (bon, surtout des lectrices) fidèles, certaines sont des amies, d'autres le sont devenues dans la vraie vie. Certaines arrivent, d'autres partent. La plupart, je ne les connais pas.

En neuf ans, il s'en est passé, des choses, dans ma vie. Et mon blog a, naturellement, évolué aussi.
J'ai eu envie de réfléchir un peu à la raison pour laquelle j'écrivais ici. Pour faire un petit bilan, et aussi, savoir ce dont j'avais envie pour l'avenir.


mercredi 10 mai 2017

Savoir-vivre et bonnes-manières: rappel des règles basiques de politesse sur ce blog



"Ah, merci de m'avoir ouvert ta porte! ça faisait un moment que je voulais entrer, vu que tu m'invites régulièrement à discuter.

Wouah! Mate le parquet, et les moulures! ça claque chez vous! Ca va la vie pour certains, hein! C'est quoi la superficie de votre appart? non, parce que, avant de venir, je me suis renseignée sur les prix de l'immobilier dans ton quartier. Eh ben vous vivez pas chez les pauvres!



vendredi 5 mai 2017

"Au plaisir de Dieu", de Jean d'Ormesson




J'ai refermé il y a quelques semaines "Au Plaisir de Dieu", de Jean d'Ormesson.

Je ne connaissais aucun livre de ce pourtant très célèbre écrivain (j'ai honte). J'avais essayé de lire "Une fête en larmes" il y a quelques années et je l'avais laissé tomber... à croire que c'est plutôt par celui-ci que j'aurais dû commencer. 
Ce livre est un bonheur... et je me demande pourquoi j'ai du attendre l'âge canonique de 35 ans avant de le rencontrer!

J'avais une image positive de l'auteur, plutôt attirée par sa culture, son esprit, son humour et son charme. Ses points de vue engagés, aussi. Et puis son style, sa classe, son raffinement des beaux-quartiers, un peu suranné, rassurant... qui donne envie de s'installer confortablement dans son salon, au coin du feu avec un bon verre de vin, et de l'écouter raconter mille histoires...

"Au plaisir de Dieu" est, tout simplement, le livre de l'histoire de sa famille, une grande famille dont le fief était, pendant des siècles et jusqu'à il y a quelques années, le château de Saint-Fargeau (renommé "Plessis-Lez-Vaudreuil" dans le livre).

Jean d'Ormesson a ressenti le besoin, au moment de la vente du domaine familial après des années d'une stabilité et d'une continuité aujourd'hui disparues, de retracer le parcours de ses ancêtres, leur histoire. Avec toute la vérité et l'honnêteté dont il a pu être capable, sans en faire un hommage exagéré ou des éloges de la première à la dernière page (une famille est tellement complexe, et le point de vue de chacun sur ses membres, notamment ceux qu'on n'a pas connus, est tellement subjectif), mais avec fidélité, loyauté et passion pour ses ancêtres, du temps des croisades jusqu'à celui de ses parents (l'arbre généalogique au début du livre faisant foi!)