jeudi 7 septembre 2017

Premières semaines à six




Voilà, quelques semaines se sont écoulées depuis mon dernier billet.
Cet été, nous avons découvert la vie à six. Nous nous sommes échappés de la foule et de la chaleur dans Nice, et avons pu passer du temps, entre mer et montagne, à profiter de chacun.

Ce petit quatrième est une bénédiction: jamais nous n'avons eu d'enfant aussi facile, cool. Je ne tire aucune conclusion sur l'avenir, bien consciente que les choses peuvent changer du jour au lendemain... Mais nous avons vécu un été génial à ses côtés.
C'est une fois qu'on a eu des enfants qu'on réalise que ce n'est pas le bébé, le plus fatigant, mais les plus grands... Avec un Jean-Chou qui a pu, pour la première fois, cumuler vacances et congé paternité, j'ai eu la sensation d'être plus cool, plus capable de profiter de chaque instant. Ca change tout, d'avoir un mari un peu plus disponible... il s'est donc démené, à mon retour de la maternité, pour me laisser régulièrement souffler, seule avec notre bébé, et occuper les autres en les emmenant au ciné, faire du kayak, en rando...





J'ai l'impression que cette quatrième fois, tout a été plus facile: la grossesse, l'accouchement, ma remise en forme (je me suis remise de tout très vite, j'ai refait du sport cet été, marché chaque jour!), et ce bébé.
C'est assez magique... il doit y avoir un mélange d'expérience, de sagesse, de recul... qui font qu'on s'en sort mieux, bébé après bébé. Pas mal de chance, aussi...

Pourtant, comparativement aux autres naissances, c'est l'année dernière, jusqu'à cet été, que nous avons vécu le plus d'épreuves personnelles, de stress, d'inquiétudes pour des proches, de remises en question sur nos rythmes de vie, l'équilibre vie-pro vie-perso, nos ambitions, nos envies pour la suite.
La fin d'un cycle, le début d'un nouveau avec toutes les incertitudes qui vont avec... ce bébé bonus est arrivé à un moment très symbolique de nos vies, et cela décuple notre énergie et nos envies.

Sinon, les enfants sont tous fous de leur petit frère. Ils s'en occupent, lui donnent le biberon, lui crèment les jambes ou le câlinent, simplement.
La "petite dernière" est enfin devenue grande soeur, elle est extrêmement fière et le clame à qui veut l'entendre.

Moi, eh bien, après les difficultés émotionnelles de la grossesse, je vis une véritable lune de miel. Je vis chaque moment intensément, sans cesse bouleversée de voir que quelque soit le nombre d'enfants, l'amour ne se tarit pas, le coeur ne s'habitue pas... chaque progrès de notre bébé est magique et nous bouleverse.

Mon défi, notre défi, sera dans les mois, années qui viennent, de trouver du temps pour chacun. Du temps pour les grands, du temps pour la petite, du temps pour notre couple, du temps pour nous...
Passer ces vacances en fusion tous les six a été une nouvelle occasion de remettre en question nos petites habitudes ou certitudes concernant chacun de nos enfants: non, il est impossible (et évidemment pas souhaitable) de leur coller des étiquettes; chacun évolue, chacun a des besoins et humeurs qui changent, alors même qu'on croyait l'un d'entre eux un peu plus sensible, et qu'on lui consacre donc un peu plus de temps, c'est finalement l'autre qui nous rappelle qu'il a aussi besoin de nous. Et c'est tous les jours qu'il faudra rester ouvert et conscient de ça.

Je termine ce court billet en l'illustrant de quelques photos de notre été... entre mer et montagne.


à bientôt, j'ai mille idées et textes à developper!



(et pour du micro-blogging plus visuel et surtout plus quotidien, vous pouvez me retrouver sur IG)











































































































https://www.rosemood.fr








































jacque-henri Lartigue













































































































































3 commentaires:

  1. Tiens, ce porte-bébé m'a l'air d'un genre nouveau ! (je veux dire que je n'en ai pas vu des comme ça à l'époque - jurassique au moins - où j'en avais l'usage).
    Et je suis intriguée par le courrier au président et à la reine d'angleterre ! Tu leur as envoyé un petit faire-part de naissance ? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le porte-bebe est super, il reprend le système de l'echarpe, mais simplifié. Trouvable sur le site Studio Romeo.

      Et oui, conformément à ma propre tradition, j'écoute les stocks de faire-parts en en envoyant à quelques sommités. Généralement, ils répondent 😉

      Supprimer
  2. Félicitations pour la venue au monde de ce 4ème bébé! Il est magnifique, vous formez une très chouette famille tous les 6. Je vous souhaite plein de bonheur et j'espère pouvoir continuer à suivre vos belles aventures sur ce blog.

    RépondreSupprimer