lundi 19 février 2018

La mère-escabeau






Je me souviens d'avoir lu, avant d'être mère, en plus des classiques et merveilleux "l'écume des jours", ou "j'irai cracher sur vos tombes"... "l'Arrache-Coeur", de Boris Vian.

Le roman m'avait fascinée par sa causticité, sa rage, son esprit critique, sa noirceur. J'aurais du mal à le résumer, mais une figure m'avait marquée, dans ce roman. C'était ce personnage de Clémentine, mère de triplés... tellement dévouée à ses enfants, tellement aimante, que son amour finissait par en devenir possessif, étouffant, monstrueux.